La fille aux sex-toys (Eric Robinne)

Edition Aleumar, 21 euros, ISBN : 9-782953-120349

 

Les chapitres sont titrés par date ou par décompte. Ils sont donc importants pour la compréhension chronologique de ce policier.

 

Ça commence fort, un ingénieur est assassiné dans le Tricastin.

Puis, un enlèvement et un meurtre atroce avec descriptions visuelles et olfactives (brrr).

 

Ce texte à multiples personnages, très dense, met en scène Brigitte à la sexualité bridée par une pratique exagérée de la religion et un jeune homme dont le but vengeur a annihilé toute sensualité. L’intrigue est nouée autour de ces deux-là, sauf que… la trame se resserre au fil du récit.

 

Le pire dans cette histoire qui tourne au vinaigre côté terroristes, c’est le calvaire d’Andréa, tombée au mauvais endroit au mauvais moment. En définitive, il semble bien que Brigitte, avec sa soif de plaisir physique, ait foutu la pagaille autour d’elle et la copine de Matthieu en paie le prix.

 

Je me suis attachée à ces personnages au fil de ma lecture. À Akim dont le plan foire, à Hassan embrigadé malgré lui dans une spirale sexuelle.

En ce qui concerne les policiers, à part Matthieu qui recherche sa copine sans relâche et Cravenne, flic bourru mais sympa, je n’ai pas trop accroché aux autres.

 

Le rythme est à la fois rapide et lent.

Rapide parce que chaque chapitre emmène le lecteur sur une action différente.

Lent, car l’auteur prend le temps de faire penser chaque personnage. Cette entrée dans les esprits m’a parfois déroutée et j’avoue, dans cet écrit, préférer l’action.

 

En conclusion. À part quelques révélations surprenantes à la fin, le suspense est dans l’action, le devenir des protagonistes qui évoluent au fil du récit, car le lecteur connaît le ou les assassins quasi d’entrée de jeu.

Le scénario est bien construit.

Elisabeth Charier

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    monyclaire (mardi, 02 juillet 2013 08:39)

    Une enquête policière qui nous tient vraiment en haleine. Des situations en apparence sans aucun lien, des histoires qui s'installent, séparément. Le tout prend progressivement sa place pour nous amener au cœur d'une histoire parfois sordide et, ou, inquiétante.
    Une bonne description des lieux et personnages, sans jamais lasser le lecteur. Un peu de sexe, un peu de violence, un peu d'espionnage, un peu d'amour, un peu de suspense, un peu de désir de vengeance. Bien mélanger le tout, et on obtient un roman qui se lit avec avidité, on ne peut le lâcher, il nous faut en connaître le dénouement. Dénouement surprenant, comme beaucoup d'enquête...Que se serait-il passé si, ou si, ou encore si ?
    Un bon roman, pour les amateurs du genre, nombreux.

  • #2

    godes (mardi, 10 septembre 2013 23:31)

    Un bon roman