Pas cool, d’être une ado ! Vos parents vous envoient n’importe où en vacances, sans vous demander votre avis. Cette fois, Jeanne, parisienne de quinze ans, part chez une tante qui vit dans les Vosges avec sa famille d’attardés écolos. Et si ce séjour tant redouté lui réservait quelques surprises ? Les cousins ne sont peut-être pas si ploucs que ça, finalement… Leur ami Élias joue merveilleusement du piano, et les balades en forêt ne manquent pas d’attrait… Mais quand des événements inquiétants commencent à se produire dans les environs, les jeunes se trouvent entraînés malgré eux dans une aventure aussi excitante que dangereuse…

 

mon avis après cette lecture agréable :

Piège dans les ruines (d’Alice Adenot-meyer),

Paru aux éditions kirographaires, ISBN : 978-2-8225-0116-3

 

Jeanne, quinze ans, part dans les Vosges contre son gré. Les parents l’envoient passer les vacances d’avril chez une tante qu’elle connaît à peine.

Deux jumeaux musiciens, un copain au passé ténébreux, un richissime et étrange voisin, un groupe de jeunes vauriens… l’action se déroule dans une forêt profonde.

La petite collégienne parisienne boudeuse reviendra changée de ce périple sur fond de magouille communale.

 

Le texte est écrit au présent, première personne. Jeanne en occupe les pensées.

L’écriture se coule comme une rivière, fluide et belle, aux réflexions bien dosées entre légèreté et gravité. Entraînante. Il se dégage de ce récit une atmosphère poétique. J’aime la forêt, sentir ses odeurs, et sa majesté est très bien décrite.

Happée par le suspens, j’ai lu le livre sur la journée. Bravo à l’auteur et merci pour ce moment de bonheur.

Elisabeth Charier

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Édith e Buffrénil (lundi, 20 octobre 2014 16:10)

    J'ai été DO pour l'édition de ce livre. Le travail fut très agréable, tant en raison de l'histoire, alerte et bien écrite, et pour laquelle j'ai retrouvé mes quinze ans, que de la personnalité d'Alice...